Camomille sauvage du Maroc

Au matin d'une aube nouvelle, mon bouton d'argent éclot au soleil
De son coeur doré aux pétales immaculées
Mon regard se dessine d'un nouvel Eden
Se dépose sous mes yeux deux perles de vie d'une blancheur veloutée

Mon coeur s'envole au-dessus de l'écume du monde
Dans un souffle de pureté qui enchante tout mon être
Des chairs renouvelées, apaisées d'ailes d'ange retrouvées
Je pose au jour ta clarté manifestée


Vole ton essence dans l'esprit radieux du monde !
Abandonne ton corps dans le duvet de l'âme !
Une douce extase se goutte au vide lumineux de l'éveil
Vibration angélique au corps elfique

L'expansion de ton désir va comme le vent caresser le monde
Des merveilles d'inspirations retrouvent le chemin ailé du doux ruisseau de la vie
Car le coeur léger et l'esprit serein, tu contemples l'instant présent de ton accomplissement
L'aube d'un regard voyage dans l'enchantement cristallin du coeur pur de l'âme

S'ouvre à toi une simplicité limpide d'une toute nouvelle réalité
Au doux sourire de vivre l'instant lumineux de Gaïa
Les pensées du monde flottent dans mon Ether et se meurent dans le passé de la Terre
Dans mes bras, je t'élève dans la pleine clarté paisible d'une pensée nouvelle

Je suis l'Ether de Lumière qui en d'Or tes chairs
Je suis une Eau de Feu qui éveille le chant de l'âme
Je suis l'Or blanc qui cascade de clarté tes rivières de vie
Je suis embrasement si doux au souffle de l'esprit

Le soleil épouse la Terre de ses pétales immaculées
D'un souffle de Lumière froide, je ouate ton corps d'un éther de chaleur
Je purifie, pénètre, embrase ton Livre de Chair
$Dans la douceur d'une lune solaire

Ce qui est invisible, je le rends visible
A l'obscurité de tes peurs, la clarté de mon Oasis
Emerveille ton regard des yeux de l'âme
A l'envol de l'esprit vers un nouvel Eden

A l'Ether d'une nouvelle Terre
Je suis la pleine clarté de deux espaces dans tes yeux
J'offre mes pétales solaires à modeler ton corps d'un nouvel Ether
Où se coule la naissance du nouvel Être qui s'élève à sa nouvelle réalité

Je te redonne au Soleil de la Vie !


                                                                                            Oéana