Vétyver

Je suis les racines du monde
Je remonte de la nuit des temps la vie jusqu'à ton corps aimé
Mes racines sont immenses, infinies dans l'océan sacré de Mère Terre
Elles vibrent l'argile de la mémoire des mondes

Je suis du coeur de la Terre, l'amour qui fond la roche brute en argile de mer
Je suis l'humus de tes origines fondamentales
Dans mes abysses, tu t'abandonnes et te régénères
L'oubli paisible te redonne à la pesée de l'âme Terre qui t'a créé

Les chants sacrés de l'Agartha vibrent dans tout ton corps
Lassa inonde ton coeur et renouvelle ta demeure d'une force sacrée
Je trône dans ton bassin les richesses de l'âme Terre
Dans mon calice doré, tu puises l'essence éternelle de la vie

Je modèle ton corps de mes vallées fondantes, de l'assise de mes montagnes, du chant de mes ruisseaux
J'inonde ton coeur des essences de ton royaume retrouvé
Je libère ton envol d'un étirement de glaise humide
Ton coeur respire l'argile céleste au coeur du monde

Sur Terre, je suis une herbe verte jaillissante en brousaille au soleil
Je m'élance dans la vie comme ça !
Mais le secret se trouve dans mes racines profondes et stables
Elles puisent la vie dans une force ancestrale et sacrée

Ma cathédrale céleste se déploie dans les profondeurs de Gaïa
A l'intérieur, mes lignes de forces sont vibrantes, intenses, structurantes
Autours de mes racines, la vie s'organise sous les lois naturelles où chaque élément oeuvre sa juste pulsation
Tout s'orchestre dans la joie du merveilleux accomplissement de te nourrir d'un équilibre parfait

Mère Terre s'ouvre de joie de t'accueillir d'un silence infini
As tu vu tes richesses elfiques en son coeur ?
Entre dans mes racines !
Tout se transforme dans ma vibration

Quand je t'enveloppe, tu te souviens de la douceur d'un envol d'abandon
Alors mon arôme se fait l'oiseau de l'âme
Qui te transporte dans l'Eden de ton coeur
Dans la chair de mes racines se trouve ta cité merveilleuse

L'argile de ton corps est pour moi une caresse
Ressens tu la joie d'être le fruit de ma création ?
J'aime monter de sève et de vie dans l'abandon de tes chairs
Ressens ! Un désir doux d'élan créateur s'offre par toi !


                                                                                             Oéana